Lucifer, Individual Liberty and Solidarity in Shadow Witchcraft – Lucifer, Liberte individuelle et solidarite dans la sorcellerie de l’ombre

Luciferism as we understand it in Shadow Witchcraft is not a search for domination over others or the claim to be part of a so-called elite. It is above all the search for inner freedom. This must be understood as the liberation of all the conditioning that has marked our existence, whether it was gleaned from the toxicity of our loved ones, or from religious or societal conditioning.
The work on oneself to reach this inner freedom is the major operation of the life of the Shadow Witch. It will take many years without ever finding its end, because the quest is endless. The Shadow Witch, luciferian by essence, can only wish this same freedom to all her contemporaries. She does not fall into the trap of feeling like a savior because we know the abuses perpetrated by those who call themselves saviors of the world. However, this aspiration to an individual freedom, to an ontological autonomy will certainly push the witch on the paths of libertarian, anarchist and egalitarian commitment.
The Shadow Witch cherishes individual freedom and personal power as absolute values but recognizes solidarity and mutual aid as the corollaries of this freedom and power. Indeed, the knowledge of eventual, scientific and social history shows that the greatness of the human race and its progress are never so much achieved as when the principles of brotherhood and free benevolence are really applied.

*

Le Luciférisme tel que nous le concevons dans la sorcellerie de l’Ombre n’est pas une recherche de domination sur autrui ou la prétention de faire partie d’une soi-disant élite. Il est avant tout la recherche de la liberté intérieure. Celle-ci doit être entendue comme la libération de tous les conditionnements qui ont jalonné notre existence, que ceux-ci aient été glané à cause de la toxicité de nos proches, du conditionnement religieux ou sociétal.

Le travail sur soi pour atteindre à cette liberté intérieure est l’opération majeure de la vie de la sorcière de l’Ombre. Il prendra de longues années sans toutefois jamais trouver son terme, car la quête est sans fin. La sorcière de l’Ombre, luciférienne par essence, ne peut que souhaiter cette même liberté à tous ses contemporains. Elle n’entre pas dans le piège de se sentir une âme de sauveuse car on sait les abus perpétrés par ceux qui se disent sauveur du monde. Toutefois, cette aspiration à une liberté individuelle, à une autonomie ontologique poussera certainement la sorcière sur les chemins de l’engagement libertaire, anarchiste et égalitaire.

La sorcière de l’Ombre chérit la liberté individuelle et la puissance personnelle comme valeurs absolues mais reconnait la solidarité et l’entraide comme étant les corollaires de cette liberté et de cette puissance. En effet, la connaissance de l’histoire événementielle, scientifique et sociale montre que la grandeur de l’espèce humaine et son progrès ne sont jamais autant atteints que lorsque les principes de fraternité et de bienveillance libre sont réellement appliqués.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s