The Blood Oath of Shadow’s Witch – Le serment de sang

So says the Ancient Blood Oath of the Shadow’s Witches « We are the Luciferian witches of Hekate Lilith. We are the Witches of the Shadow, the dragon of the Mother Goddess. And like Lilith outraged, we reject the patriarchal project of Saklas. We are the opponents of the Demiurge and any manifestation of its coercive imperial and patriarchal influence, the Empire never ends but neither does our resistance. Make no mistake about it. The Shadow’s Witches are at war. They are the resistance  against the Black Iron Empire, Empire of Saklas. Their weapons are art and sorcery, which Saklas fears above all else, as shown by the countless condemnations of magical art in the so-called « sacred » texts. The more sorcery is used, the more magic is awakened in our world. The more individual freedom is defended, the more it pushes back dictatorship. The more the black fire of self-realization is lit, the more the hold on souls is weakened. We are the black wind of Revolt, we are the storm of progress, we will sweep away conservatism and imperial neocolonialist patriarchy in all its forms ».

*

Ainsi parle l’Ancien Serment de Sang des Sorciers de l’Ombre « Nous sommes les sorcières lucifériens d’ Hécate Lilith. Nous sommes les Sorcières de l’Ombre, les dragons de la Déesse Mère. Et comme Lilith outragé, nous rejetons le projet patriarcal de Saklas. Nous sommes les adversaires du Démiurge et de toute manifestation de son influence impériale et patriarcale coercitive, l’Empire n’a jamais de fin mais notre résistance non plus. Ne vous y trompez pas. Les Sorciers de l’Ombre sont en guerre. Ils sont la résistance contre l’Empire de fer noir, Empire de Saklas. Leurs armes sont l’art et la sorcellerie que Saklas craint par-dessus tout, comme le montre les innombrables condamnations de l’Art magique dans les textes dit « sacrés ». Plus la magie est utilisée, plus la magie s’éveille dans notre monde. Plus la liberté individuelle est défendue, plus elle fait reculer la dictature. Plus le feu noir de la réalisation personnelle est allumé, plus l’emprise sur les âmes s’étiole. Nous sommes le vent noir de la Révolte, nous sommes la tempête du progrès, nous balayerons le conservatisme et le patriarcat néocolonialiste impérial sous toutes ses formes ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s